Accueil
Frontpage Slideshow | Copyright © 2006-2011 JoomlaWorks, a business unit of Nuevvo Webware Ltd.

Inauguration d'un troisième monument

Un troisième monument à la mémoire des victimes du génocide des Tutsi au Rwanda en 1994 sera inauguré le 30 novembre 2013 à Bègles (commune urbaine de Bordeaux) à 11h précises. L'association Cauri, à l'initiative de l'événement, nous invite, nous accueille et propose également de nous retrouver, après l'inauguration, dans une soirée conviviale. Celles et ceux qui veulent y prendre part, surtout s'ils souhaitent qu'une place d'hébergement leur soit réservée, se fassent connaître en envoyant un e-mail à Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 Vous trouverez ci-joint l'invitation de la Mairie de Bègles

 


 

Retour sur le colloque du 26 mai 2013 à Paris

Co-organisé par Ibuka France et le Mémorial de la Shoah, ce colloque était centré aux trois années avant le genocide des Tutsis, soit de 1990 à 1993 et autour du thème « 1993 : Que savait-on un an avant ? ». Réunissant des historiens , témoins, psycholoques, juristes et journalistes , ce colloque a montré que le génocide des Tutsi n'est pas tombé du ciel en même temps que l'avion en flammes, qu'il n'a pas été le fruit d'une fatalité mais qu'il a résulté d'un choix, que des sonnettes d'alarme avaient été maintes fois tirées, que des femmes et des hommes avaient, au risque de leur vie, tenté de résister mais qu'ils se sont effondrés devant le mur de l'indifférence.

Une des participants est revenue sur les moments forts de la journée

 

Dépôt d'une gerbe au pied de la stèle commémorative à Cluny

Une délégation de l’association Ibuka-France* a déposé Samedi le 08 juin une gerbe au pied de la stèle commémorative installée à Cluny en 2011, dans l’espace communal des Quinconces. La municipalité était représentée par le maire Jean-Luc Delpeuch, l’adjoint aux associations Jean-François Chavy et la conseillère Landrada Rolland, Membre d’Ibuka-France. Le président de l’association, Marcel Kabanda, a remercié le maire« au nom des victimes du génocide du Rwanda, et de l’humanité» d’avoir permis que ce monument du souvenir existe.«Avec le ginkgo-biloba, cet arbre planté juste à côté, il a initié de nouveau la vie. On se souvient de ceux qui ont brutalement disparu, et on n’a pas le droit d’oublier, pour ne pas donner raison à ceux qui les ont fait disparaître. On les réinsère ainsi dans notre humanité, eux qui n’ont même pas eu le droit à une sépulture. Ils ont été victimes de la haine, de la barbarie, parce qu’ils n’avaient pas le droit d’appartenir à  la communauté. Cela nous renvoie à notre attachementà la citoyenneté.» Le président Kabanda a rappelé la publication en1990 des dix commandements des Buhutu, qui a précédé le génocide. « Les élites d’alors n’ont pas réagi à ce type de texte, qui a fait des adeptes. Il faut dire non à ce qui est de nature à exclure l’autre : les mots peuvent apporter la mort ! Nous avons ici à Cluny un exemple d’affirmation des valeurs communes qui nous rattachent à l’humanité». «Ce que vous venez de dire est très important, a répondu le maire, cela nous permet de méditer sur la citoyenneté. Cela nous concerne, et une connivence se crée ici, face à l’intolérance qui peut conduire à des drames épouvantables. Nous sommes aussi lesCitoyens d’une nation qui savent l’implication de notre pays.» Marcel Kabanda a clos son intervention en donnant rendez-vousau même lieu en 2014, pour une commémoration particulière, 20 ans après le génocide. 

Par J.C.VOUILLON (CLP) *L’association œuvre pour la mémoire du génocide perpétré contre les Tutsi en1994 au Rwanda, pour le soutien aux rescapés, et la justice 

 

Retour sur la rencontre pour les Rescapés

Les Associations CAURI et Ibuka France ont organisé cette année pour la première fois, une rencontre pour les rescapés du génocide des Tutsi en Dordogne, au Lieu-dit Trassalvas, Commune de Villac (Aquitaine) le weekend du 15 et 16 juin 2013. L' idée d'organiser une rencontre pour les rescapés, avait été annoncée lors de l'AG d'Ibuka-France de 2012, par la Présidente de CAURI Adélaïde Mukantabana et Madame Yvane Boissarie membre de CAURI et d'IBUKA , qui a eu la générosité d'accueillir  "l'ingando". Veuillez trouver un compte-rendu détaillé et un album des photos  de ce week-end  émouvant.


           

 

Rapport d'activités Exercice 2013

L'Assemblée générale annuelle d'Ibuka France s'est tenue le 21 septembre 2013

Le Rapport d'activités - exercice 2013 a été présenté suivi des résolutions

Vous voudrez bien trouver le procès-verbal ainsi que le Rapport d'activités - exercice 2013

 

Page 22 sur 24