Rwanda: Appauvrissement et ajustement structurel (2000) / Document

de S. Marysse

Si les deux premières décennies qui ont suivi l’indépendance du Rwanda ont été marquées par le progrès, la situation économique du pays s’est dégradée à partir de 1985, contraignant le gouvernement d’Habyarimana à faire appel aux institutions financières internationales – notamment FMI et Banque Mondiale. Le Programme d’Ajustement Structurel (PAS) démarre en 1990 avec une dévaluation de la monnaie de 40 % et une réforme du secteur du commerce extérieur. Analysant l’impact de l’ajustement structurel sur les conditions de vie de la population de deux communes rurales du Rwanda, entre 1990 – 92, les auteurs démontrent que pour 75 % des familles, l’existence s’est dégradée mais que cet appauvrissement n’est pas imputable à l’application du PAS : il y a une relation de coïncidence plutôt que de causalité entre les deux phénomènes. Les expériences rwandaise et malienne sont comparées : elles montrent que le PAS n’entraîne pas nécessairement la paupérisation. C’est la capacité de la classe politique, avec l’administration, à accepter la nécessité de l’Ajustement et à adopter ensuite les mesures idoines, qui explique les résultats si différents voire divergents obtenus au Mali et au Rwanda. L’étude a été réalisée avant que le Rwanda ne sombre dans le chaos mais la question des massacres déclenchés en avril 1994 est abordée : y a-t-il un lien entre l’évolution socio-économique du pays et cette irruption de violence ? Le drame rwandais s’est produit dans un contexte très spécifique souligné par les auteurs.

 


 

Détails sur le produit
Éditeur : L’Harmattan (3 mai 2000)
Langue : Français
Broché : 96 pages
ISBN-10 : 2738431011
ISBN-13 : 978-2738431011
Poids de l’article : 240 g