Le mois mars 2021 aura été chargé en activités en milieux scolaires pour Ibuka France avant les commémorations internationales du génocide contre les Tutsi du Rwanda qui débutent dès le 7 avril prochain.

© Marion Pouliquen

Ainsi à la demande d’établissements scolaires et de partenaires, Ibuka France est intervenue :

Au collège Romain Rolland à Pontivy (56300) : deux interventions sur l’histoire du génocide perpétré contre les Tutsi du Rwanda en 1994 afin de sensibiliser les jeunes aux devoirs de mémoire, au vivre ensemble et à leur rôle de citoyen de demain suivies des témoignages de rescapés.

Avec l’Association Tremplins de Bruxelles : intervention sur l’histoire du génocide perpétré contre les Tutsi du Rwanda en 1994 afin de sensibiliser les jeunes aux devoirs de mémoire, au vivre ensemble et à leur rôle de citoyen de demain : des clés de compréhension du contexte historique, de l’idéologie et des outils ayant mené au génocide, en ateliers par Visioconférence.

A l’Université populaire du 92

Le 30 mars, Marcel Kabanda, Patrick de Saint-Exupéry et Delphine Umwigeme ont participé à une conférence à l’Université populaire du 92 sur le génocide contre les Tutsi en 1994 et sur le rôle de la France au Rwanda.

En partenariat avec le Mémorial de la Shoah et dans le cadre de la semaine d’éducation contre le racisme et l’antisémitisme du 22 au 28 mars 2021 (La Semaine d’éducation et d’actions contre le racisme et l’antisémitisme | Ministère de l’Education Nationale de la Jeunesse et des Sports),

Ibuka France s’est jointe au service pédagogique de cette institution pour organiser des témoignages de rescapés du génocide des Tutsi devant les élèves de collèges (de l’Assomption à Bondy ou Marais de Villiers à Montreuil) pour ne citer qu’eux et leurs professeurs.

 

 

© Marion Pouliquen

Enfin, avec la Fédération de Paris de la Ligue de l’enseignement dans le cadre du parcours scolaire du projet éducatif commun dans une classe de 3ème du collège Cité Scolaire Paul Valéry, Paris 12ème, notre intervention s’est déroulée  en deux temps : sur l’histoire du génocide contre les Tutsi suivie d’un témoignage d’une rescapée et un spectacle préparé et présenté par Catherine Decastel, metteure en scène.

 

Shares