En partenariat avec le Mémorial de la Shoah, vous êtes conviés, le dimanche 10 octobre 2021: 

  • à 11h et à 16h30: à deux représentations de théâtre (en famille) : « Tout dépend du nombre de vaches » compagnie Uz et Coutumes, au Mémorial de la Shoah / Cité internationale des Arts.

Théâtre, conte et mémoire Création 2020 Compagnie Uz et Coutumes Avec Dalila Boitaud-Mazaudier, Hadi Boudechiche, Cyril Dillard et Vincent Mazaudier.
Hadi a onze ans. Il vit à Kigali au Rwanda. Il aime jouer au foot, traîner dans les rues de son quartier, boire le lait de ses vaches et prendre soin de sa petite sœur Mimie. Il aime aussi beaucoup écouter de la musique avec son poste de radio rouge. Un matin, son père annonce que « quelque chose de grave  » s’est produit et qu’ils doivent quitter leur maison. Mais en chemin, Hadi s’aperçoit qu’il a oublié sa radio. Il part à sa recherche, seul. Commence alors une épopée à travers son petit pays.
Vous êtes les bienvenus pour la représentation de 11h. Cette pièce a pour objectif de raconter l’histoire à des enfants. En effet le spectacle est tout public, il peut se voir en famille (à partir de 7 ans) ou sans enfant. Le spectacle dure une heure mais il est composé de deux parties qui se jouent EN MÊME TEMPS. C’est pourquoi nous vous recommandons de vous inscrire pour voir le spectacle dans son ensemble aux deux séances de 11h puis à 16h30. Les représentations de 11h et 16h30 seront suivies d’un temps d’échange et de convivialité autour d’un verre, qui vous est particulièrement dédié.

Réserver cet événement à 11h

Réserver cet événement à 16h30

  • à 14h30 à l’auditorium du Mémorial: à une table ronde sur les rapports Duclert et Muse


Au printemps 2021, deux rapports officiels ont été publiés sur le rôle de la France dans le génocide des Tutsi. Le premier est le fruit des travaux menés, à la demande d’Emmanuel Macron, par la commission d’historiens dirigée par Vincent Duclert ; le second est une commande du gouvernement rwandais au cabinet d’avocats américain Muse. Cette table ronde examinera les conditions de production de ces rapports et en proposera une lecture critique en mettant l’accent sur la question épineuse de l’accès aux archives.

En présence de Stéphane Audoin-Rouzeau, historien, directeur d’étude à l’EHESS, François Graner, chercheur, membre de l’association Survie, et François Robinet, maître de conférences en histoire contemporaine, université Saint-Quentin-en-Yvelines/ Université Paris-Saclay.
Animée par David Servenay, journaliste indépendant.

Réserver cet événement

Shares