Nous avons appris avec consternation l’assassinat de l’enseignant Samuel Paty. Il avait 47 ans et il a été tué près de son lieu de travail. Il est mort pour avoir enseigné la liberté d’expression. Ibuka France se joint à l’hommage national et à l’émotion légitime suscitée par cet acte ignoble. Aucune cause, qu’elle soit sociale, politique ou religieuse, ne peut légitimer l’option d’une haine de l’autre allant jusqu’au meurtre. Nos premières pensées vont à sa famille et nous rendons hommage à toute la communauté éducative frappée au cœur, enseignants comme élèves. Ibuka France a toujours eu dans ses missions la transmission et l’éveil des jeunes générations à la tolérance et au vivre ensemble. Nous sensibilisons ainsi les jeunes sur les dangers des logiques extrémistes et obscurantistes. Dans cette mission le corps enseignant est notre partenaire et surtout les professeurs d’histoire-géographie comme l’était Monsieur Samuel Paty.

Cette terrible épreuve renforce notre détermination à poursuivre cette noble mission.

 

 

Shares