Monument commémoratif du génocide commis contre les Tutsi à Chalette
Recueillement au monument inauguré le 17 mai 2014 à Chalette

Vu les circonstances de la situation sanitaire actuelle (rassemblement limité à 10 personnes), la cellule locale d’Ibuka France de Chalette avait annulé la Marche en mémoire des victimes du génocide des Tutsi qui aurait été suivie d’un pique-nique ; cependant, quelques membres, au nombre de 4, se sont retrouvés au pied de la stèle inaugurée le 17 mai 2014 à Vésines, en pensant aux victimes et à vous tous (absents à cause du confinement), ce dimanche 17 mai 2020. Six ans déjà !

Il y a eu des lectures des passages du livre « VIVANT », de Valens Kabarari (qui avait été reçu au Festival du Livre Engagé à Chalette et qui était venu donner un spectacle au Hangar) et des extraits de la pièce de théâtre du même auteur, « BASCULEMENT, RWANDA 1994 ».

Les participants ont évoqué la situatuation actuelles que vivent nos amis rwandais, rescapés de cette folie meurtrière du génocide des Tutsi au Rwanda en 1994.

Ils ont également parlé de nouvelles façons de commémorer imposées par le confinement dans le monde entier.

Les rescapés ont pu organiser des commémorations à distance, chacun devant son PC ou son smartphone et partagé des témoignages sur les réseaux sociaux.

Grâce à ces moyens technologiques, ceux qui d’habitude, comme Espérance, ne pouvaient pas se trouver au Rwanda à cette période de commémorations, ont pu être plus proches des survivants de leurs collines et aussi plus près de ceux ou celles qui ont le plus besoin de soutien.

C’est une expérience qui a permis de retrouver des personnes qui étaient plus jeunes mais dont on a connu les parents et ce fut l’occasion d’apprendre encore plus d’informations sur le calvaire de nos propres familles. Chaque jour on se souvient et les rescapés se souviennent des personnes qui ont été tuées au jour le jour.

Pendant le recueillement, une action de soutien à la réhabilitation d’une maison pour une rescapée est née de ces discussions. La collecte de fonds pour réaliser les travaux a déjà démarré au Rwanda ; Espérance a proposé d’en faire une action conjointe ; toutes les modalités vous seront communiquées dès que possible.

En attendant de se revoir, nous vous souhaitons une bonne semaine.

Prenez bien soin de vous et de vos proches !

Shares