Lutter pour l’universel

Retrouvez la vidéo de la table ronde tenue ce jour , 11 avril 2021,  sur le thème « Lutter pour l’universel : mener son combat, ceux des autres et celui de l’humanité (quelle solidarité militante ?)». En présence de :

  • Ara Toranian , CoPrésident du CCAF
  • Albert Herszkowicz, Président de l’association Mémorial 98 ;
  • Iannis Roder, professeur d’histoire-géographie, responsable des formations au Mémorial de la Shoah.
  • Noémie Madar, Présidente l’UEJF
  • Modérateur : Etienne Nsanzimana, Président d’Ibuka France 

Vous pouvez visionner la totalité du débat de bonne qualité très animé et riche sur notre compte YouTube

Déconstruire les discours négationnistes

Dans le cadre de la 27ème commémoration du génocide perpétré contre les Tutsi du Rwanda, un des thèmes prévus au programme « Déconstruire les discours négationnistes » dont le débat a eu lieu ce 9 avril par Zoom.

En présence de:

  • Hélène Dumas, historienne et chargée de recherche au CNRS ;
  • Romain Poncet, professeur agrégé d’histoire ;
  • Guillaume Ancel, ancien officier ayant participé notamment à l’opération Turquoise en 1994 ;
  • François Graner, membre de l’association Survie.

Modérateur : Aymeric Givord, membre de Conseil d’administration d’Ibuka France.

Vous pouvez visionner la totalité du débat de bonne qualité très animé et riche sur notre compte YouTube

 

 

 

Activités pédagogiques du mois de Mars 2021

Le mois mars 2021 aura été chargé en activités en milieux scolaires pour Ibuka France avant les commémorations internationales du génocide contre les Tutsi du Rwanda qui débutent dès le 7 avril prochain.

© Marion Pouliquen

Ainsi à la demande d’établissements scolaires et de partenaires, Ibuka France est intervenue :

Au collège Romain Rolland à Pontivy (56300) : deux interventions sur l’histoire du génocide perpétré contre les Tutsi du Rwanda en 1994 afin de sensibiliser les jeunes aux devoirs de mémoire, au vivre ensemble et à leur rôle de citoyen de demain suivies des témoignages de rescapés.

Avec l’Association Tremplins de Bruxelles : intervention sur l’histoire du génocide perpétré contre les Tutsi du Rwanda en 1994 afin de sensibiliser les jeunes aux devoirs de mémoire, au vivre ensemble et à leur rôle de citoyen de demain : des clés de compréhension du contexte historique, de l’idéologie et des outils ayant mené au génocide, en ateliers par Visioconférence.

A l’Université populaire du 92

Le 30 mars, Marcel Kabanda, Patrick de Saint-Exupéry et Delphine Umwigeme ont participé à une conférence à l’Université populaire du 92 sur le génocide contre les Tutsi en 1994 et sur le rôle de la France au Rwanda.

En partenariat avec le Mémorial de la Shoah et dans le cadre de la semaine d’éducation contre le racisme et l’antisémitisme du 22 au 28 mars 2021 (La Semaine d’éducation et d’actions contre le racisme et l’antisémitisme | Ministère de l’Education Nationale de la Jeunesse et des Sports),

Ibuka France s’est jointe au service pédagogique de cette institution pour organiser des témoignages de rescapés du génocide des Tutsi devant les élèves de collèges (de l’Assomption à Bondy ou Marais de Villiers à Montreuil) pour ne citer qu’eux et leurs professeurs.

 

 

© Marion Pouliquen

Enfin, avec la Fédération de Paris de la Ligue de l’enseignement dans le cadre du parcours scolaire du projet éducatif commun dans une classe de 3ème du collège Cité Scolaire Paul Valéry, Paris 12ème, notre intervention s’est déroulée  en deux temps : sur l’histoire du génocide contre les Tutsi suivie d’un témoignage d’une rescapée et un spectacle préparé et présenté par Catherine Decastel, metteure en scène.

 

Communiqué de Presse d’Ibuka France

Remise du rapport de la « Commission Duclert » 

Ibuka France prend acte de la remise, ce jour, du rapport préparé par la Commission de recherche sur les archives françaises relatives au Rwanda et au génocide des Tutsi (1990-1994).  La « Commission de recherche sur les archives françaises relatives au Rwanda et au génocide des Tutsi (1990-1994) » a publié ce jour, 26 mars 2021, son rapport conclusif. Ibuka France prend acte de la clôture de ses deux années de travaux.

Ibuka France se réserve désormais la possibilité d’un examen critique approfondi de ce document et d’un droit de réponse au contenu dudit rapport, coordonné par M. Vincent Duclert à la demande expresse de M. le Président Emmanuel Macron.

Nous tenons à réaffirmer l’absence d’implication directe ou indirecte d’Ibuka France, à quelque niveau que ce soit, dans le lancement, le développement et l’élaboration des conclusions de la Commission initiée par les autorités de la République française.

Ibuka France tient enfin à saluer le travail accumulé depuis vingt-sept ans par des chercheurs, journalistes et historiens qui a permis d’établir un savoir solide et circonstancié sur les différents aspects du dernier génocide du XXème siècle.

La recherche historique est une œuvre continue qui ne saurait trouver de point final par la seule décision politique. Ibuka France se tient aux côtés de toutes celles et ceux qui continueront à inscrire et éclairer le génocide contre les Tutsi au Rwanda dans la mémoire collective. C’est un enjeu capital pour la poursuite de nos autres missions, qui sont la justice et le soutien aux rescapés du génocide.

Paris, le 26 Mars 2021.

27èmes Commémorations du génocide contre les Tutsi à Paris

À l’occasion de la 27ème commémoration du génocide perpétré contre les Tutsi au Rwanda en 1994, Ibuka France vous convie aux cérémonies du souvenir, le 7 avril 2021, ainsi qu’à l’ensemble des événements programmés jusqu’en juin 2021. Ces différents moments seront autant d’occasion de manifester un soutien aux rescapé-es du génocide contre les Tutsi, ainsi qu’à leur famille, dans cette période éprouvante de crise sanitaire.

Les commémorations de l’année 2021 seront placées sous le double signe de la transmission de la mémoire et de la lutte contre le négationnisme.

Dès le 7 avril 2021, vous pourrez retrouver en ligne, sur les réseaux sociaux ainsi que les sites d’Ibuka France et ses partenaires, des chants de recueillement et des témoignages de rescapé-es et de différentes personnalités.

Vingt-sept ans après le crime, en France comme dans le monde, les discours falsificateurs et complotistes conservent leur vigueur et exigent une vigilance renouvelée. Comprendre les ressorts de cette rhétorique (table ronde du 9 avril 2021), penser les moyens d’action civique contre son influence (programme du 11 avril 2021), interroger le rôle politique des institutions internationales et celui de la presse dans la présentation de l’histoire du génocide depuis 1994 (tables rondes du 5 juin 2021) sont autant de questions majeures pour notre temps. Cette année encore, ces événements seront organisés virtuellement sous forme de visioconférences interactives. Vous pouvez nous envoyer vos témoignages avant le 5 avril prochain à : contact@ibuka-france.org

Nous vous enverrons les liens de connexion ultérieurement. Votre présence à nos côtés renforce notre détermination à transmettre cette mémoire. Vous trouverez ci-joint notre programme à date.