Accueil

Journée de la mémoire des génocides et la 70ème commémoration de la libération d'Auschwitz

 Ce 27 janvier 2015, la Journée internationale de la mémoire des génocides et de la prévention des crimes contre l'humanité et à l’occasion de la 70ème  commémoration de la libération d’Auschwitz, des délégations d’Ibuka France ont déposé des bouquets des fleurs autour des monuments commémoratifs déjà en place en France en hommage aux victimes de génocide des Tutsi (Cluny, Dieulefit, Bègles, Chalette, Toulouse et Paris)



.

 

Appel à la manifestation nationale ce 11 janvier 2015

Les associations, Communauté Rwandaise de France CRF et Ibuka France, s’associent pleinement à la manifestation républicaine du 11 janvier 2015 au départ de la place de la République à Paris à 15h00. Nous tenons à remercier ceux qui l’ont organisée.

En mémoire des victimes du fanatisme en témoignage de notre solidarité avec les victimes des attentats terroristes commis le 7 janvier contre Charlie Hebdo, du lâche assassinat d’une policière perpétré le lendemain 8 janvier devant la Mairie de Montrouge et de l’affreux acte antisémite exécuté vendredi 9 janvier dans une épicerie Cacher à Vincennes.
Le déroulement des événements, les liens entre les meurtriers, le choix des cibles et la rhétorique dénotent d'une action programmée inspirée par une haine obsessionnelle et teintée par la transformation de la République en fronts de races.

Aucun motif d’ordre social, politique ou religieux ne peut légitimer des meurtres perpétrés contre des innocents. Elles appellent de notre part plus qu’une manifestation d’unité d’un jour, mais une vigilance de tous les instants contre la stigmatisation, un effort redoublé au profit de l’éducation et  de la promotion chez nos jeunes de l’envie de faire de leur cité un lieu où ils ont le plaisir de vivre.

Nous profitons de l'occasion pour vous renouveler nos meilleurs vœux pour la nouvelle année en vous invitant à venir nombreux demain place de la République pour dénoncer cette horreur  

Nous sommes Charlie
Nous sommes juifs
Nous sommes policiers
Nous disons NON à la haine de l’autre 
Pour la CRF/IBUKA France:

Vanessa Rupia, Présidente de la CRF
Marcel Kabanda, Président d’Ibuka France

                        Nous aussi nous sommes CHARLIE au quotidien: Natwe twese tuli CHARLIE iminsi yose

 

Assemblée Générale annuelle d'Ibuka France

 Votre Association Ibuka France vous invite à participer à ses deux Assemblées Générales ordinaires:
  1. Pour sa Cellule de Chalette,  le dimanche 18 janvier 2015 de 14h à 17h à la maison des associations de Chalette 
  2. Pour Ibuka France, le samedi le 24 Janvier 2015 de 14h00  à 18h00  (Horaire impératif)

4 rue Titon Paris 11ème

Métro Faidherbe Chaligny

Ordre du jour (à imprimer), cliquez ici 

  • Présentation du rapport moral et financier
  • Activités prévues en 2015 et perspectives
  • Questions diverses

 Dans l’intérêt de notre association, pour la renforcer et la faire évoluer, nous vous demandons, à l’occasion de cette Assemblée générale annuelle:

  • de vous acquitter, si vous ne l’avez pas encore fait, de votre cotisation de l’année 2014 et d’en faire autant pour 2015 d’un montant de 20 Euros. Mais au regard des charges liées à la 20ème  commémoration, les dons en plus des cotisations sont bienvenus
  • de faire des propositions en termes d’organisation, de fonctionnement et d’activités. Dans l’idéal, ces propositions dans ce sens devraient nous parvenir plus tard, quinze jours avant l’Assemblée Générale, soit le 9 janvier 2015.

 Venez nombreux pour soutenir votre association 

Marcel Kabanda, Président 

 

Représentation d'une pièce de Théâtre "Tutsi" à Montreuil

 Ibuka France par sa cellule locale, Ibuka Rhône-Alpes et la Cie Passeurs de mémoires vous invitent à la représentation d'une pièce de théâtre "Tutsi" , "Paroles de rescapés par les rescapés eux-mêmes" qui sera jouée à Montreuil (93) le Vendredi 30 et samedi 31 janvier à 20H30 - Dimanche 1er février à 15H

Pour plus d'informations 

 

Communiqué de Presse d'Ibuka France du 8 Janvier 2015

En pensant aux victimes du fanatisme survenu il y a vingt ans au Rwanda, en mémoire de la cinquantaine de journalistes morts pour avoir dénoncé ce fanatisme, Ibuka France condamne avec fermeté les crimes commis hier matin contre les journalistes de Charlie Hebdo et les fonctionnaires de police qui assuraient leur protection.

Nous tenons à rendre hommage aux victimes, à exprimer nos condoléances les plus émues aux familles désemparées, à la presse éprouvée, aux lecteurs de Charlie Hebdo et aux Forces de police sous le choc.

Aucune cause, qu’elle soit sociale, politique ou religieuse, ne peut légitimer l’option d’une haine de l’autre allant jusqu’au meurtre froid et au massacre de masse. Ceux qui pour des raisons sectaires ont planifié l’attentat contre Charlie Hebdo visent plusieurs cibles à la fois : les jeunes qu’ils continuent de détourner du chemin de l’école pour les transformer en assassins froids, la liberté de penser et la puissance de création qu’elle génère, la possibilité de rire et la joie de vivre ensemble qu’elle procure.

Plus que de symboles, ce sont les piliers de la démocratie qui ont été attaqués. Par la violence, les assassins qui ont frappé hier matin ne cherchent qu’une chose : nous conscientiser à la différence ou nous prouver que nous ne pouvons pas vivre ensemble. Nos leaders politiques qui, dans leur ensemble, ont appelé à l’unité et contre l’amalgame, ont été remarquables. 

La démocratie est belle, mais elle est vulnérable. Cabu, Charb, Tignous, leurs collègues et les deux officiers de police, Ghislaine Dupont et Claude Verlon assassinés il y a un an au Mali, seraient morts pour rien si nous devions y renoncer pour suivre la voie de l’intolérance que la peur du terrorisme nous indique.

Plus que jamais, Paris doit montrer au monde ce qu’elle est : le lieu où a été signée la Déclaration universelle des droits de l’homme.

 Nous aussi nous sommes CHARLIE au quotidien.

 

 

Page 1 sur 11