Archives & Documents

vidéos

Plainte contre la BNP Paribas

Les associations Sherpa, le Collectif de parties Civiles du Rwanda (CPCR) et Ibuka France ont déposé plainte avec constitution de partie civile contre BNP Paribas pour complicité de génocide, de crimes contre l’humanité et de crimes de guerre. La banque aurait accepté de transférer en juin 1994, pendant le génocide et alors que l’embargo sur les armes avait été adopté par l’ONU un mois plus tôt, 1,3 million de dollars d’un compte de sa cliente, la Banque nationale du Rwanda (BNR), sur le compte suisse d’un courtier d’armes sud-africain, M. Ehlers.

La vidéo, ICI

Spectacle culturel: danses rwandaises du 24 mars 2017

En partenariat avec la troupe Mpore, la Mairie de Paris et la Mairie du 2ème ,Ibuka France a participé à la deuxième édition de la semaine parisienne de lutte contre le racisme et l’antisémitisme, en proposant un spectacle culturel, des danses rwandaises, le 24 mars 2017. Revivez ce moment inoubliable par cette vidéo;  cliquez ICI

 

Témoignage d'Annick Kayitesi

Témoignage d’Annick Kayitesi, ICI 

un autre témoignage, ICI 

Raconter le génocide des Tutsi par les Témoignages

Raconter le génocide des Tutsi; témoignages des rescapés dans les écoles au Canada, veuillez cliquer,  ICI

Témoignage d'Immaculée Mpinganzima, rescapée du génocide des Tutsi au Rwanda

Saverne, le 29 mai 2016: Témoignage d’Immaculée Mpinganzima, rescapée du génocide des Tutsi à l’occasion de la 57eme halte sur le parcours de mémoire européen de l’exposition de Francine Mayran, peintre, psychiatre et expert au Conseil de l’Europe. Ce sont des peintures mémoire de la Shoah, du génocide des Tutsi au Rwanda et du génocide des Arméniens.

Le 29 mai, Francine Mayran organise un finissage de l’exposition avec la venue de 5 témoins de la Shoah et des autres génocides; Ici Immaculée Mpinganzima, témoigne et honore la mémoire de son père assassiné en 1959, de sa mère et de sa soeur et son neveu assassinés en 1994 et de son cousin assassiné en 1995.. Elle témoigne ici au côté des portraits de sa famille que Francine Mayran a peints.

Voici son témoignage, cliquez ICI

D’autres vidéos sur la mémoire des victimes du génocide perpétré contre les Tusi, postées sur le site du Mémorial de la Shoah, cliquez ICI 

choisir « Autres génocides », chercher « Génocide des Tutsi du Rwanda »

La Cantate de Bisesero – Groupov‬

La quatrième partie de Rwanda 94 retrace à travers chants et témoignages lancinants le haut lieu de la résistance de milliers de Tutsis aux escadrons de la mort. Cette partie est celle qui illustre de façon accablante le rôle et la participation de la France au génocide. En effet, fin avril 1994, l’opération française Turquoise a pour but de faire cesser les massacres et de protéger les survivants. Si certes elle en sauvera quelques uns, elle permettra surtout d’évacuer les dignitaires criminels vers la France et conduit sous haute protection des milliers de génocidaires vers les camps de réfugiés au Zaïre voisin. Le spectacle est actuellement présenté en France, malgré beaucoup de grincements de dents de la part du monde politique. A l’heure qu’il est, il est sollicité par Genève et plusieurs autres capitales européennes. « Rwanda, 94 » : pendant 6 heures, le réel nous rattrape et nous assène une monumentale claque. Outre que ce serait une honte de continuer à dire que ce génocide est un conflit interethnique, la pièce nous écrase par sa rigueur au niveau de la forme, du fond et de la qualité du jeu des acteurs. Elle ne fait pas qu’atteindre nos émotions : en interpellant chaque être dans son humanité elle a une portée universelle; en détruisant nos certitudes et nos explications confortables elle oblige à des questionnements.